«Le Jeu de la dame» sur Netflix : vous allez adorer les échecs

3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
TheFollower
«Le Jeu de la dame» sur Netflix : vous allez adorer les échecs

Cette mini-série raconte le destin d’une jeune prodige des échecs dans l’Amérique misogyne des années 1960 :

https://www.youtube.com/watch?v=R806rj28TUA&feature=emb_title

 

Ne vous fiez pas au titre vieillot. Contrairement aux apparences, « Le Jeu de la dame », cette série de Netflix en huit épisodes, est totalement moderne. A l'instar de « Unorthodox », qui racontait l'émancipation d'une jeune juive ultra-orthodoxe, cette nouvelle réalisation de la plate-forme met en scène le destin d'une femme hors du commun, faisant fi de ce que la société lui impose.

Au milieu des années 1950 dans l'Amérique profonde, celle des petites villes du Kentucky, la toute jeune Beth Harmon perd sa maman dans un terrible accident de voiture. Hébergée dans un orphelinat sombre et sinistre, la petite fille aux grands yeux clairs, s'évade mentalement grâce aux échecs ! Un jeu mais aussi un refuge qui l'obsède, jour et nuit.

Anya Taylor-Joy, une héroïne très attachante

Pendant des heures, elle affine sa technique dans les sous-sols de l'établissement avec le concierge ronchon. Une fois adoptée, alors qu'elle est devenue adolescente, elle est encouragée par sa nouvelle mère à se lancer dans les concours régionaux… qui lui permettront de faire le tour du monde. Et pour cause, véritable prodige quand il s'agit de faire tomber ses adversaires avec des techniques qu'elle étudie en permanence, la jeune femme devient une star internationale que les magazines internationaux s'arrachent. Car jamais une femme n'a osé s'imposer dans ce milieu d'hommes aussi rigides que misogynes.

Enfermée dans ses addictions aux anxiolytiques et à l'alcool, l'héroïne incarnée par l'excellente comédienne Anya Taylor-Joy, vue dans « The Witch » avec sa moue qui rappelle Emma Stone, et son carré court à la Amélie Poulain, s'avère plus qu'attachante en figure de proue du féminisme. Ces sept épisodes se dévorent d'une traite, grâce à une narration haletante. Illustrée par une magnifique photographie de l'Amérique des années 60 et une excellente bande-son cette série réussit même… à nous intéresser aux échecs.

 

Source : https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/le-jeu-de-la-dame-sur-netfl...