But du jeu.

Le but du jeu d’échecs n'est pas de prendre toutes les pièces de l'adversaire, contrairement au jeu de dames, mais de prendre au piège le roi adverse.

Il existe néanmoins plusieurs manières de terminer une partie.


I. Mettre le roi en échec.

Mettre le roi en échec veut dire l'attaquer.

Dans l'exemple ci-dessous, le fou blanc attaque le roi noir,
le roi noir est donc en échec.

 

Lorsque votre roi est en échec, vous êtes obligé de le protéger.

Effectuer un coup ne protégeant pas le roi est strictement interdit.

Pour protéger votre roi il existe trois solutions :

La plus simple mais pas toujours la meilleure est de
déplacer le roi sur une case non contrôlée par l'adversaire.

 

La deuxième solution est d'intercepter l'attaque de l'adversaire
en plaçant une de nos pièces entre le roi et la pièce qui le met en échec.

 

La dernière méthode qui est souvent la plus efficace est de
prendre la pièce qui attaque notre roi.

 


II. Mettre le roi en échec et mat.

Mettre le roi en échec et mat veut dire que :

  • il est en échec.
  • le joueur n'a aucun moyen pour le protéger.

Dans la position suivante, les noirs viennent de jouer leur dame qui attaque le roi blanc.

Prise de la pièce

Les blancs ne disposent d'aucune pièce pouvant attaquer la dame.
Interception

Il y a deux cases entre la dame noire et le roi blanc (cases f2 et g3), cependant aucune pièce blanche ne peut y aller pour parer l'attaque.
Fuite du roi
 
  • Le roi ne peut pas aller sur la case f2 car il serait toujours attaqué par la dame noire.
  • Il ne peut pas aller non plus sur les cases f1 et e2 car il serait alors attaqué par le fou noir (et donc toujours non protégé).
  • On peut aussi penser au roque toutefois nous avons vu que ce déplacement est interdit quand le roi est attaqué.

 



III. Les autres manières de terminer une partie.

Victoire d'un des deux joueurs

L'un des deux joueurs peut abandonner la partie s'il sait à l'avance qu'il va perdre, il est seul maître de cette décision et personne n'a le droit d'influencer ce choix.
Si la partie se joue avec une pendule et que le chrono d'un joueur arrive à 0, alors le joueur a perdu (sauf certaines exceptions décrites plus bas). On dit que le joueur est tombé au temps.

Match nul

La partie peut être déclarée nulle si les deux joueurs sont d'accord, l'un des joueurs doit faire le premier pas de proposer le match nul, après avoir jouer son coup, et son adversaire décidera s'il veut continuer la partie ou non.
La nulle est déclarée si la position est telle qu'aucun des joueurs ne pourra jamais faire échec et mat.
Si l'un des joueurs est tombé au temps mais que la position est telle que son adversaire ne pourra jamais faire échec et mat alors la partie est déclarée match nul.
Si le joueur à qui c'est le tour de jouer ne peut faire aucun coup autorisé mais qu'il n'est pas en échec, alors la partie est déclarée nulle quelque soit le matériel restant sur l'échiquier. On appelle ce genre de situation un pat.
La partie est nulle si les deux joueurs effectuent 50 coups de suite sans avancer de pion ni prendre de pièce.
La partie est nulle si la même position se répète trois fois (pas forcément consécutives) durant la partie. Attention cette notion de répétition de position est très réglementée.
Si les deux joueurs sont tous les deux tombés au temps et qu'il est impossible de déterminer celui qui est tombé le premier alors le match nul est déclaré.